Newsletter n°3 – février 2022

Cher‧es,

de longs mois se sont écoulés depuis la dernière livraison estivale. Des mois interrompus, ralentis, fatigués. Des mois qui débordent pourtant de productions woolfiennes. Vous en trouverez ci-dessous un petit florilège.

Au printemps 2021, le photographe Nikolai von Bismarck photographiait les South Downs du Sussex, marchant dans les pas de Virginia Woolf, convoquant peut-être aussi la Literary Britain du photographe Bill Brant. Ses belles images sont visibles ici. Elles donnent envie de s’évader.

N’hésitez pas à relayer et partager cette publication et, surtout, n’oubliez pas de nous faire part de vos découvertes, parutions ou activités !

Relire Woolf

Merve Emre a publié une version annotée de Mrs Dalloway et elle en parle au Los Angeles Times et pour le New Yorker. Une critique de la LA Review of Books revient dessus.

Faire vivre Judith Shakespeare: dans un article publié par New Frame, Darryl Accone revient sur ce symbole indémodable de la place des femmes dans le monde.

Les éditions néerlandaises Het Moet font paraître un très beau volume qui la maladie, qui réuni les écrits de Woolf et d’Audre Lorde ainsi que les essais d’autrices contemporaines.

Pour Chanel, Keira Knightley, Charlotte Casighari et Janette Winterson parlent de leur amour pour Woolf.

S’inspirer de Woolf

La new-yorkaise Lanie McNulty publie The Angel in the House, une série de portraits de femmes dans leurs intérieurs domestiques.

Reina Gattuso signe un essai sur l’amour que Woolf portait à la cuisine. À lire sur Atlas Obscura.

Le projet de réalité virtuelle de l’artiste Faye Formisano, They Dream in my Bones, s’inscrit dans les pas d’Orlando.

Vient d’ouvrir, à Lyon, Librairie à soi·e, un espace de rencontre et d’échange spécialisée dans les féminismes et la littérature au féminin.

Dans Mothers, Fathers and Others, Siri Hustvedt s’interroge, à partir de Woolf et de ses expériences personnels, sur « les legs de l’Ange ».

Woolf encore à l’honneur dans le monde de la mode : c’est autour de Fendi de célébrer les héritages de Bloomsbury.

Démultiplier les images

La Millenium Gallery de Sheffield expose Beyond Bloomsbury : Life, Love and Legacy, une série de portraits de celles et ceux qui firent la vie du Bloomsbury Group.

Un aperçu furtif de l’œuvre de Kajsa Dalhberg, A Room of One’s Own/A Thousand Libraries, qui présente les pages commentées de tous les exemplaire de l’essai disponibles à l’emprunt dans les bibliothèques suédoises.

Recension d’un ouvrage sur les femmes-peintres de Bloomsbury, This Dark Country : Women Artists, Still Life and Intimacy in the Early Twentieth Century de Rebecca Birrell.

Le Daily Mail et le Guardian reviennent sur les débats suscités par la statue de Richmond en hommage à Woolf.

Adapter Woolf

 Flush est monté sur les planches pour le Show Festival de Toronto.

Rebecca Vaughan parle de la nouvelle adaptation de A Room of One’s Own pour laquelle elle assure le rôle principal.

Après leur pièce sur Kathleen Ferrier et Ethel Smith, Lucy Stevens et Elizabeth Marcus se retrouve pour un seul en scène musical, Virginia Woolf : Killing the Angel.



Monica Latham, Anne-Laure Rigeade et Caroline Marie (eds.), Recycling Virginia Woolf in Contemporary Art and Literature, Routledge, 2021.

Anne Besnault, Virginia Woolf’s Unwritten Stories. Conversations with the Nineteeth Century, Routledge, 2022.

Amy C. Smith, Virginia Woolf’s Mythic Method, The Ohio State UP, 2022.



17 & 18 mars 2022 : colloque de la SEW, Virginia Woolf, lectures françaises, à l’université de Brest.

21 & 22 mai 2022 : Societies of Outsiders: British Psychoanalysis and the Bloomsbury Group, conférence organisée le département de psychanalyse de University College London.