Newsletter n°2

Cher‧e‧s,

Le printemps touche à sa fin et nous vous livrons notre moisson de nouvelles woolfiennes. En ligne ou sur papier, entre culture pop et recherches académiques, la vie et l’œuvre de Virginia Woolf continuent d’inspirer et de provoquer à penser. Elles semblent même incontournables pour vivre et réfléchir notre monde contemporain.

Ce mois-ci un collectif de chercheuses lance un appel à contributions pour un volume à paraître en 2023, intitulé World Wide Woolf. Toutes les informations sont à retrouver sur le site de la SEW. Et nous mettons en ligne l’enregistrement vidéo de la rencontre autour de la parution de la revue Europe, qui s’est tenue en mai dernier.

Par ailleurs, pour celles et ceux qui ne le connaissent pas encore, découvrez le Woolf Salon Project, qui propose des conversations informelles et collectives autour du continent woolfien. N’hésitez pas à les contacter pour proposer une séance.

Passez un bon été et n’oubliez pas de nous faire part de vos découvertes, publications ou activités !

 

Autour de Bloomsbury

En mars dernier, Hogarth House, la demeure Georgienne où les Woolf fondèrent la Hogarth Press, a été mise en vente.

Petite nièce de la grande Louve, Emma Woolf médite sur la manière dont sa grand-tante aurait vécu les confinements que nous connaissons.

Marion Dell ouvre ses recherches en cours autour de Julia Prinsep Stephen, et publie la biographie de la mère de l’écrivaine sur son site The Elusive Julia Stephen.

Recréations

En réaction à la pandémie que nous traversons, l’artiste et typographe norvégienne Ane Thon Knutsen a transformé “On Being Ill” en un journal du Covid-19. Dans le cadre de son doctorat, elle a également créé une installation puis un livre d’artiste à partir de “The Mark on the Wall”.

Le magazine Vogue Italia a mis Orlando à l’honneur sur sa couverture d’avril. On y voit Demi Moore contemplant un volume relié de la biographie et vêtue d’une robe Fendi, elle aussi inspirée du chef-d’œuvre woolfien.

Voix Woolfiennes

La correspondance amoureuse de Vita Sackville-West et Virginia Woolf vient d’être publiée avec une magnifique introduction d’Alison Bechdel, donc le Guardian a publié un extrait.

Le 8 mars dernier, à l’occasion de la Journée international des droits des femmes, la plateforme de livres audio Audible a lancé sa Virginia Woolf Collection, avec Mrs Dalloway lu par Kristin Scott Thomas, To the Lighthouse par Jessie Buckley, A Room of One’s Own par Tilda Swinton et The Waves par un chœur de six acteurs et actrices.

Sur les planches ou sur vos écrans

Le Geordie Theatre a produit l’adaptation théâtrale du livre jeunesse de Kyo Maclear, Virginia Wolf, qui met en scène l’enfance de Vanessa et Virginia Stephen.

La série The Pursuit of Love, produit par BBC 1, fait plusieurs clins d’œil à l’œuvre woolfienne, notamment à Orlando, Mrs Dalloway et A Room of One’s Own.

François Busnel a consacré un épisode de La P’tite Librairie au Journal d’écrivain de Woolf.

 

 

 

 

 

 

Mer 16 Juin 2021 : Digital Dalloway Day organisé par la Royal Society of Literature. Réservation en ligne

Ven 25-Sam 26 Juin 2021 : conférence internationale en ligne Reading Woolf in Europe. Gratuit sur inscription

Ven 25-Dim 27 Juin 2021 : représentation en ligne de To the Lighthouse adapté par Marinca Carr et mis en scène par Annabelle Comyn. Réservation en ligne

Sam 11 Sept 2021 (16h-18h): AG de la SEW. Institut du monde anglophone. En présentiel